Couture·Vêtements homme

Un trench de rentrée pour Monsieur

Pour le Noël 2015, je voulais offrir à Monsieur Bobines le trench Anthracite du livre Grain de couture pour hommes et femmes. Pleine de bonnes intentions et de volonté, j’ai acheté tout le matériel début Octobre, j’ai commencé à décalquer les pièces du patron et là, les premiers doutes se sont installés… J’étais perplexe devant certaines pièces du patron et sachant que mon « atelier » couture se partage entre la chambre et le salon (qui sont les deux seules pièces de notre appartement), la surprise aurait été difficile à garder longtemps. Il a donc finalement trouvé sous le sapin 3 mètres de gabardine, 3 mètres de doublure, des boutons, du passepoil et une bobine de fil… Super !!

J’ai fini par appeler Valérie à l’aide avant de partir en vacances… cet été (oui oui, 8 mois après Noël, je suis une chérie en carton et j’ai l’homme le plus patient du monde !!). Valérie m’a donc épaulée (techniquement mais aussi psychologiquement 😉 j’avais besoin d’un soutien pour me lancer) pour que je ne craque pas devant mes 50 pièces de tissu.

trench anthracite grain de couture 14

Réalisation

Pour une fois que je couds pour l’homme, je voulais que ce soit parfait et j’ai choisi le trench « full options » : bavolets surpiqués aux épaules, double col, revers de manches et de poches, pattes décoratives sur les épaules, poche passepoilée à l’intérieur et doublure passepoilée.

J’ai coupé une taille 50 sachant que Monsieur mesure environ 1 m 85 et porte habituellement du M dans le commerce. Le trench est parfaitement ajusté (ouf, c’était sa plus grosse exigence !!). Petit bémol toutefois sur les épaules : je ne sais pas si ça vient de la coupe du manteau ou de la carrure de monsieur mais elles sont légèrement tombantes.

Concernant le double col, je suis à 200 % fière des surpiqures que j’ai réalisées sur le grand col (oui, oui, les chevilles, ça va, merci !! ^^). MAIS, jusqu’au moment d’assembler les 2 cols ensemble, j’étais bêtement persuadée que le grand col serait le col supérieur, c’est-à-dire celui sur lequel on verrait les surpiqures. J’ai longuement pesté après moi pour cette erreur car le grand col est évidemment celui qui se trouve en-dessous et les surpiqures sont donc cachées lorsque les 2 cols sont normalement superposés : j’aurais donc dû surpiquer le petit col…

trench anthracite grain de couture 12

trench anthracite grain de couture 13

Pour ajouter les options tels que les revers de poches ou les revers de manches, il faut être très concentré dans les étapes de réalisation et ne pas hésiter à se renoter le pas à pas afin de ne rien oublier (par exemple, les revers de manches sont cousus dans la pince de manche). En effet, les options ne sont pas (toutes) détaillées dans la marche à suivre du trench Anthracite et il faut jongler entre les différentes pages du livret explicatif et celles dédiées exclusivement au trench (une fois encore, heureusement que Valérie était dans les parages pour veiller au grain ! 😉 Son expérience lui permet d’anticiper pas mal de choses que j’aurais probablement remarqué trop tard…).

Pour les revers et les pattes de boutonnage aux épaules, aucune indication dans le livre sur les dimensions. Ça vaut le coup d’avoir sous la main un manteau qui en a afin de se baser sur ces dimensions.

trench anthracite grain de couture 6
trench anthracite grain de couture 10

A la demande de Monsieur, j’ai ajouté une poche passepoilée à l’intérieur. La technique de la poche passepoilée était une première pour moi mais tout s’est passé comme sur des roulettes grâce aux conseils de Valérie. J’ai cependant réduit la taille de la poche par rapport à la taille que je souhaitais initialement car la boutonnière du manteau se situant juste en-dessous (on l’aperçoit sur la photo de droite ci-dessous) gênait pour la déployer complètement.

trench anthracite grain de couture 2 trench anthracite grain de couture 3

Concernant la fermeture du manteau, j’ai cousu 2 lignes de boutonnage. Je n’avais pas pensé à ça mais ça n’est pas du tout pratique ! Le manteau est très long à fermer… J’aurais dû coudre des boutonnières sur une seule ligne et simplement mettre des boutons décoratifs sur la seconde ligne, avec une pression à l’intérieur (comme sur les manteaux du commerce en fait). Pour le prochain trench (Monsieur en veut un pour l’année prochaine, c’est décidé…!), je ferai plutôt cette option.

trench anthracite grain de couture 9

Maintenant, j’ai hâte que l’automne arrive car avec ce fichu beau temps, il n’a toujours pas pu le porter 😉 😳

trench anthracite grain de couture 1 ♥ ♥ ♥

trench anthracite grain de couture 4 trench anthracite grain de couture 15
trench anthracite grain de couture 11
trench anthracite grain de couture 5 trench anthracite grain de couture 16

Matériel utilisé et coût du trench

  • 3 m de gabardine bleue marine (Dreyfus, marché Saint-Pierre, à Paris) – 26,7 €
  • 3 m de voile de coton bleu marine pour la  doublure (Dreyfus, marché Saint-Pierre, à Paris) – 25,5 € (il me reste quelques chutes)
  • 1 m de doublure synthétique, pour la doublure des manches (Toto Tissus, Saint-Germain-Laye) – 4,5 €
  • 6 gros boutons style marin (Moline Mercerie, Paris) – 16,8 €
  • 4 petits boutons style marin (Moline Mercerie, Paris) – 5 €
  • une grosse bobine de fil bleu marine (Moline Mercerie, Paris) – 10,5 € (j’ai quand même un doute sur le prix…)
  • passepoil beige (j’ai oublié le métrage et le prix) (Jolis Tissus et Compagnie, Saint-Germain-en-Laye) – minimum 6 €
  • patron « Anthracite » du livre Grains de couture pour hommes et femmes – je ne compte pas le prix du livre car je l’ai déjà bien rentabilisé.

==> Coût total en matériel : environ 95 € (moins les chutes et le reste de fil que je pourrai utiliser dans d’autres projets).

trench anthracite grain de couture 8

Je termine cet article avec mille mercis pour Valérie : je n’aurai jamais osé me lancer toute seule et sans ton aide, je me serai trouvée bien démunie face à certaines étapes. Encore merci, je suis super contente et trop fière d’avoir (enfin) mené ce projet à bout ! 🙂

A bientôt

signature_marion

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

23 réflexions au sujet de « Un trench de rentrée pour Monsieur »

  1. Eh bien … mille bravos à toi Marion ! Quel chantier, quel défi, et quelle réussite ! Pour moi qui n’ai participé que du bout des doigts au projet, c’est très émouvant de le voir terminé et porté, alors j’imagine quelle fierté tu en retires 🙂 Bravo aussi d’avoir réussi à convaincre monsieur de porter son trench en pleine canicule. Vivement que les températures tombent … mais d’ici quelques semaines, quand mes vacances à moi seront terminées, please !

    1. Merci Valérie ! 🙂
      J’attends qu’il le porte pour réaliser (ce week-end à Rennes sous la pluie tombe à pic !! 😉 ) car en voyant les photos, j’ai dû mal à me dire que c’est moi qui l’ai fait ^^ Mais il est très content, c’est bien là l’essentiel !
      Bonnes vacances (en espérant que je ne t’ai pas porté la poisse sur la météo)

  2. C’est vraiment super joli !!! Vraiment bravo !! assembler 50 pièces de tissus !! et les finitions sont vraiment belles tu as tenu jusqu’au bout ! bravo !
    Moi je n’ai pas encore sauté le pas de la couture pour mon homme. je me cantonne encore aux enfants et à moi.

    1. Merci beaucoup Eva !
      J’ai tenu le coup jusqu’au bout mais j’ai quand même mis presque 1 an à me lancer… la phase de motivation a été particulièrement longue ^^ 😉

    1. On peut effectivement parler d’une gestation 😉
      Mais ça valait le coup d’attendre, j’ai envie de m’en faire un aussi maintenant (donc rendez-vous dans 1 ou 2 ans… hum !!)

  3. bravo pour cette superbe realisation
    bravo pour ce courage et cette ténacité……mais il le fallait (le père Nono n’aurait pas été content!!!)
    Tu peux donc etre très fière de toi et le plus beau cadeau :c’est que ton homme le porte……….
    Je ne peux que te féliciter:Bravo

  4. Bravo ! il est magnifique.
    Je suis en train de le coudre et j’avoue que passer sans arrêt par les pages explicatives de la fin du livre ce n’est pas très facile. Sans compter les détails qui ne sont pas expliqués (on pourrait au moins avoir les mesures).
    Mais en tout cas, j’ai hâte de le terminer.

    1. Merci Céline 🙂
      Je vais surveiller ton blog pour voir ta version, hâte de voir ça ! Si tu as besoin, je peux te donner les dimensions que j’ai utilisées pour les pâtes décoratives. Je m’étais basée sur un de mes manteaux du commerce.

    1. Merci pour ton commentaire Nabel 🙂
      J’y ai effectivement passé quelques heures (pas loin de 20 je pense mais je couds comme un escargot !^^) mais ça valait le coup.

  5. Très très beau boulot! En plus c’est super bien porté! Le lieu choisi pour les photos est top!
    Je me lance moi aussi pour l’anniversaire de mon homme en novembre (j’ai pris un peu d’avance!) et j’aurais déjà besoin d’un peu d’aide…
    1) J’ai commencé à décalquer aujourd’hui et j’ai opté pour l’option 2, celle où on réunit les pièces 1b et 2b pour n’en former qu’une seule. Est-ce celle que tu as choisie (je n’arrive pas très bien à voir sur les photos)? En es-tu contente?
    2) Serait-il possible de me donner les dimensions des pattes de manches, d’épaule ainsi que celles qui sont au niveau des poches? C’est vraiment dommage que le livre ne donne pas d’indications à ce sujet car ce sont vraiment ces détails qui font la différence!
    Merci beaucoup d’avance!

    1. Merci pour ton commentaire Clara 🙂 Et pour les photos, c’était à côté de Saint-Malo. Il se fondait parfaitement dans le déco avec son trench 😉

      1) J’ai pris la même option que tu souhaites faire : fusionner les pièces 1b et 2b. J’en suis très contente et ça évite des coutures supplémentaires, c’est plus esthétique (de mon point de vue).

      2) Et voici les dimensions des options ajoutées (sans les marges de couture, ce sont les mesures prises directement sur le manteau, je ne sais plus exactement quelle taille j’ai coupé) :
      – pattes d’épaules : 23×5 cm
      – pattes de manches : 14,5x5cm
      – revers de poches : 15×5 cm.

      Petite remarque sur les poches : Vincent a enfin pu porter et tester son manteau en conditions réelles (plus longtemps que les 5 minutes de la séance photo 😉 ) et il trouve les poches extérieures un poil trop justes pour passer les mains facilement avec son grand téléphone. Donc si ton copain a de grandes mains, n’hésite pas à agrandir l’ouverture d’1 ou 2 cm.

      Et si penses le doubler, j’ai coupé la doublure dos avec 2 cm de plus au niveau du pli de coupe, pour l’aisance. Et pour que ça colle avec les dimensions de la parementure, ces 2 cm supplémentaires m’ont servis à faire un pli creux.
      Autre info pour la doublure : j’ai ajouté 5 cm en bas de toutes les pièces extérieures (donc pas sur les pièces de parementure!!) (hors marges de couture) pour créer un replis vers l’intérieur. Je ne sais pas si je suis très claire mais tu es peut-être déjà familière avec les doublures de manteau, c’était une première pour moi 😉

      N’hésite pas si tu as d’autres questions.
      Je me suis abonnée sur IG pour ne pas rater ta version quand tu l’auras terminée !! J’ai hâte de voir ça. Bon courage pour ton aventure « trenchesque » 🙂

      1. Bonjour Marion, ça y est j’ai enfin fini mon trench! Il est sur mon blog / IG « Par Issy » depuis aujourd’hui. Encore merci pour ton soutien! Ce n’était pas un projet facile…
        Clara

        1. Génial que tu en sois venu à bout. Je file voir ça.
          Effectivement, ce n’est pas un projet facile mais le jeu en vaut la chandelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *