Couture·Veste·Vêtements femme

Mona deuxième du nom

Pour les mariages de cet été, je souhaitais me coudre une veste à assortir à ma robe Lolita. J’avais dans l’idée de coudre une veste Mona en lin irisé et malheureusement, je n’ai pas trouvé le tissu souhaité en mercerie. Mais la mercière qui me servait ce jour là a pris le temps de chercher avec moi une solution de remplacement et elle m’a orientée vers un superbe jacquard doré avec des groooos pois noirs comme j’aime et des têtes de cerf.

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-1

Sans ses conseils, je n’aurais même pas osé regarder le tissu mais j’adore le résultat. Comme elle dit, le côté décalé du tissu s’assortit bien avec la coupe classique de la veste.

Finalement, la veste n’aura pas servi pour les mariages auxquels elle était destinée : le tissu étant tellement chaud, il n’était pas concevable de la porter sous le merveilleux soleil que nous avons eu cet été, même en Bretagne !!!

Je commence donc à peine à la porter : il a fallu laisser le temps à l’automne de s’installer mais aussi et surtout le temps de me préparer psychologiquement à assumer cette veste au travail 😉 (elle a quand même un petit côté : « parisienne clichée qui va se promener en forêt ou qui fait l’ouverture de la chasse dans les Yvelines !^^).

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-8   veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-5

Réalisation

Pour cette veste, j’ai repris le patron de la veste Mona (La Maison Victor Janvier/Février 2015), déjà cousu 1 fois l’année dernière.

Je l’ai coupée en taille 40, en allongeant les manches de 4 cm. En revanche, j’ai oublié d’allonger le bas de la veste alors que je trouvais ma première version trop courte. J’essayerai d’y penser si une troisième Mona voit le jour !

Comme je trouve le tissu utilisé aussi beau côté recto que verso, je n’ai pas cousu de parementure. On voit ainsi les gros pois dorés quand la veste s’ouvre.

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-4

Tous les bords de la veste sont finis avec une guipure noire cousue à cheval. Cette idée vient encore de la mercière, qui a sorti du fond d’un tiroir de la mercerie une guipure parfaitement assortie aux parties noires de la veste. Quel bonheur de ne coudre aucun ourlet, j’ai horreur de ça !!!

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-6

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-7 veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-9

Bon évidemment, comme d’habitude, j’ai quand même un gros regret sur cette veste : l’absence de raccord dans le dos. En coupant les pièces, je me suis focalisée sur les têtes de cerf (je souhaitais qu’elles soient symétriques dans le dos) et j’en ai oublié le raccord des pois. Pour un dos encore plus parfait, j’aurais même dû le couper en un seul morceau : pas besoin de se prendre la tête avec des raccords ainsi 😉

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-2

Pour cette veste, j’ai utilisé :

  • 2 mètres de jacquard Echino doré à pois noirs, aux motifs tête de rênes (Martial Mercerie, Saint-Germain-en-Laye) – 56 €
  • 1 bobine de fil (Martial Mercerie, Saint-Germain-en-Laye) – environ 3 €
  • environ 2,60 mètres de guipure noire (Martial Mercerie, Saint-Germain-en-Laye) – minimum 4 €
  • patron Veste Mona, La Maison Victor Janvier/Février 2016

==> Coût total : environ 63 €

veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-10  veste-mona-cerf-la-mason-victor-octobre2016-3

A bientôt

signature_marion

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 réflexions au sujet de « Mona deuxième du nom »

  1. Elle est très sympa cette veste ! C’est vrai que le côté décalé des têtes de cerfs n’est pas forcément facile à assumer mais tu portes cette veste vraiment très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*