Accessoires·Coussin·Couture

Un coussin caféiné

Un copain accro au café a récemment aménagé dans un nouvel appartement. Lorsqu’il a aménagé, il a fait appel à Anabelle et moi pour l’aider à le décorer. Au-delà des conseils peinture et aménagement de pièce, il était évident pour moi de lui offrir des coussins cousus main pour compléter sa nouvelle déco !

Pour le petit clin d’œil à son addiction au café (je vous promets que je n’ai jamais vu quelqu’un en boire autant ! 😯 😉 ), un des coussins est réalisé en sac à café, que j’ai trouvé sur le bon coin. Les deux autres sont réalisés en lin lavé, qui rappellent deux des trois couleurs qu’il a peins dans son appartement (notamment du bleu scarabée juste derrière le canapé). Pour ces 3 housses de coussin, j’ai réutilisé le tuto que j’avais réalisé en début d’année et que vous trouverez ici.

Je suis complètement dingue du coussin en sac à café. J’ai trois autres sacs qui attendent que je me charge de leur sort mais ils ne sont pas aussi beau que celui-ci. Ça m’a déchiré le cœur de l’offrir (#lartdexagérer 😀 ).

Petit bémol toutefois. J’ai dû laver les sacs de café 2 ou 3 fois, avec un maximum de lessive et du vinaigre d’alcool pour faire partir l’odeur. Ils sentaient le café (normal me direz-vous… 😉 ) et l’humidité. De plus, la toile perd ses poils, ce qui n’est pas l’idéal pour faire un coussin. J’ai donc réalisé le recto en toile de coton noir, afin que la toile de jute ne soit pas en contact direct avec le canapé. Donc vous l’aurez compris, ce coussin n’est en rien un coussin doudou dans lequel on peut s’avachir après une dure journée mais il joue parfaitement son rôle de « décorateur » ! 😉

Avez-vous des astuces pour limiter la perte des poils ? J’ai aspiré et passé une brosse pour textile plusieurs fois sur les sacs et j’ai testé la technique de la laque mais je ne suis pas convaincue.

Pour qu’il y ait une unité entre les trois coussins, j’ai ajouté une petite touche de noir avec le passepoil sur le jaune, et les pompons (faits maison) sur le bleu.

Détail pompons (détachables pour le lavage grâce à l’anneau métallique) et zoom sur l’ouverture pour dé-housser le coussin

Petit détail supplémentaire sur le coussin café. La toile de jute étant plutôt grossière et donc légèrement ajourée, j’ai doublé la partie en jute avec une toile beige afin de limiter la transparence et cacher le coussin de remplissage.

Je suis trop jalouse de ces coussins, je vais être obligée de m’en faire aussi !

A bientôt

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une réflexion au sujet de « Un coussin caféiné »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *