Couture·Robe·Vêtements femme

Robe Belladone #1

Cet article s’appelle robe Belladone #1 parce que j’ai tellement aimé coudre ce modèle que je prévois d’en coudre une seconde pour l’été (enfin ça, c’est dans l’idéal… Je ne serai pas étonnée qu’elle n’arrive que cet hiver 😳 )

Belladone ne se présente plus tant elle a été cousue et publiée sur la toile. J’ai le patron depuis un an et demi, je ne comprends pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de la réaliser. Belladone, c’est la robe parfaite : elle met les courbes féminines en valeur, se coud tout naturellement et sans encombre et s’adapte à tous les styles selon le tissu et la longueur choisis.


Après la robe Bleuet, Belladone est le deuxième modèle de la marque Deer and Doe que je couds et mes impressions sont toujours aussi positives (le troisième en réalité car j’ai cousu le short Châtaigne il y a un moment déjà mais plusieurs adaptations du patron seront nécessaires pour ma morphologie donc je l’ai donné sans prendre de photo). Les explications du patron sont limpides et accompagnées de schémas explicatifs, les différentes pièces s’emboîtent à merveille et petit détail en plus que je trouve très appréciable (tous les patrons devraient avoir ça, ce serait top) : les mesures finies du vêtement sont indiquées. Cette information est presque indispensable pour coudre des vêtements sur-mesure.

En effet, en suivant simplement le tableau des mensurations, j’aurais cousu un mix entre du 40 (pour la taille), du 42 (pour la poitrine) et du 44 ou 46 pour les hanches. Finalement, en comparant les mensurations aux dimensions du vêtement fini, j’ai simplement cousu un petit 40 (j’ai réduit les marges de couture) et j’aurai même pu coudre un 38 ! La robe aurait été bien trop grande en suivant uniquement le tableau des mensurations…

J’ai cousu la robe Belladone pour le mariage civil d’une copine. Ma veste Mona cousue il y a déjà quelques années était parfaite pour se couvrir le soir lors l’apéritif au bord de la piscine (pour la photo, on se contentera du massif de plantes du jardin de mes beaux-parents ! 😅).

Plutôt sobre comme modèle, je pourrai facilement reporter Belladone cet été avec des tennis en toile ou des sandales et une veste en jean (je la préfère même avec ma veste en jean qu’avec la veste Mona).

Pour une prochaine version, je creuserai peut-être légèrement le décolleté ou le modifierai pour faire un décolleté en V. Comme dirait notre chère Christina, les décolletés fermés sont à bannir pour les poitrines généreuses ! 😉

Et cette cousette, portée donc pour un mariage, me permet de participer au défi de Juin des « Rennes des cousettes » : Juin toi à la fête. Si vous ne connaissez pas la team, direction Instagram sur @rennes_des_cousettes pour les découvrir !

À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *