Couture·Pour les petits

Cosmique Noah

J’ai réussi à épargner le blog des baby cousettes quelques temps mais la machine à coudre en a vu passer un petit paquet (de nouveaux doudous lapins ainsi qu’un autre tapis à langer, ajoutés à la fin de leurs articles respectifs publiés récemment), donc l’article du jour est une petite mignonnerie pour bébé.

Beaucoup de patrons de vêtements pour bébé sont prévus pour du jersey alors il fallait bien que je saute le pas avec l’arrivée prochaine de ma petite nièce (jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais osé coudre cette matière). Pour cette grande première, j’ai choisi le patron de la veste Noah, de la maison Victor (magazine Septembre-Octobre 2018). Il s’agit d’une veste à capuche entièrement doublée, idéale pour servir de manteau à la mi-saison. Cousue en 3 mois, elle devrait pouvoir la porter au printemps (je prends de l’avance, ce petit bébé est prévu au mois de Mars).

Pour les tissus, je me suis fournie chez Mondial Tissus et j’ai choisi :

  • pour l’extêrieur, un jersey matelassé rose poudré, doublé, bien chaud et tout douillé
  • et pour l’intérieur, un jersey tout aussi doux que le rose mais beaucoup plus fin avec de jolis motifs des constellations.

J’ai eu la chance de pouvoir coudre la quasi totalité de la veste à la surjeteuse, lors d’un cours de couture : un vrai bonheur. Je comprends désormais pourquoi tant de couturières s’équipent de cette machine. J’avais prévu d’en commander une pour mes 30 ans, ça va être dur d’attendre jusque là maintenant que j’y ai goûté 😉 Grâce à la surjeteuse, aucune difficulté particulière pour la couture du jersey (et finalement, seule la doublure aurait pû poser problème car le matelassage du jersey rose a « supprimé » son élasticité).

L’étape la plus « stressante » a été la réalisation des boutonnières 😰😱 Je m’arrange toujours pour ne pas en coudre mais là, impossible d’y échapper. Après plusieurs essais sur des chutes de tissu, le résultat est plutôt satisfaisant, bien que perfectible. Pour éviter qu’elles ne s’effilochent avec le temps, j’ai appliqué de la colle spéciale anti-effilochage, astuce que j’ai glané chez je ne sais plus quelle couturière sur Instagram.

Les jolis boutons bleus à paillettes, pour la petite touche girly, viennent de la Droguerie à Rennes.

Noah est une veste plutôt simple à coudre et qui permet de jolies finitions puisqu’elle est entièrement doublée.

Aussi jolie à l’endroit qu’à l’envers puisqu’elle est entièrement doublée

Le patron est bien conçu et les explications très claires. Je suis vraiment satisfaite de ce modèle et j’en testerai peut être une version plus estivale dans un tissu plus léger, ou carrément plus chaude dans un lainage pour le premier hiver complet de ma nièce, quand elle sera un peu plus grande. J’attends d’abord un retour des parents une fois qu’elle aura été testée (il faudra donc attendre le prochain printemps). Je note quand même la première recommandation donnée pour une future veste : préférer les pressions aux boutons classiques (remarque qui m’arrange pour pouvoir échapper à la couture des boutonnières 😁👌).

 

Mon dressing ayant besoin de nouveaux vêtements pour l’hiver, je retourne coudre quelques blouses avant de gaga-tiser à nouveau sur des créations riquiquis pour bébé.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *